Montréal – partie 1

Pour vous imprégner de cette ville, deux chansons me viennent en tête :

– Grand corps malade – Montréal (il s’y produit d’ailleurs le 10 novembre)

– Robert Charlebois – Je reviendrai à Montréal

Et me voici à Montréal, la plus grande ville de la province québécoise, le seconde plus grande au Canada derrière Toronto. 1,65 millions d’habitants. Ottawa, la capitale fédérale fait pâle figure avec ses 900 000 habitants.

Alors est-ce que Montréal est une belle ville ? Oui. Est-ce une ville pratique ? Oui, il y a un métro, un beau métro plein de couleurs.

Vendredi soir, après un covoiturage comme toujours sympathique traversant la campagne canadienne, j’arrive à Montréal, je rejoins Fanny (comme moi une BL) qui m’héberge avec sa coloc pendant deux jours. Sitôt arrivée, sitôt partie assister à un match de hockey des Carabins (équipe de hockey féminine de l’université de Montréal). Dépaysement. De la musique, de l’ambiance, du sport, des filles ressemblant à des déménageurs en tenue de match.IMAG1327

IMAG1348

Samedi matin. Le 17 octobre 2015, nous nous sommes réveillées avec des flocons de neige. Il faisait froid. Nous sommes allées au parc du Mont-Royal pour une petite balade de détente. Montréal, c’est une ville, une montagne et des arbres, de la nature côtoyant la ville.

P1120117

Parc du Mont-Royal à l’automne

P1120131

Parc du Mont-Royal

P1120119

Mystérieux parc du Mont-Royal

Montréal, c’est la grosse ville du Québec. Avec ses métro, ses musées, ses bars, sa cité olympique, sa vie culturelle, son street art.

P1120092P1120105

P1120202

Architecture moderne – centre-ville d’affaires

Montréal c’est la fraternité, la liberté. Montréal c’est fun. Montréal c’est un joyeux mélange de buildings modernes dans le centre d’affaire et de petites rues qui font penser aux rues bretonnes et normandes.

P1120097

Rue d’influence européenne – quartier du Mont-Royal

Montréal c’est étonnant mais Montréal c’est surtout trop grand et je n’ai rien vu de cette ville malheureusement. Mais j’ai le sentiment que cette ville est passionnante.

Alors, oui “Je reviendrai à Montréal”